International

Allemagne : les députés de l’AfD et du BSW boycottent le discours de Zelensky au Bundestag

A la chambre basse du Parlement allemand, la quasi-totalité des députés de l’AfD et du BSW, un parti de gauche souverainiste, ont boycotté ce 11 juin le discours de Volodymyr Zelensky. Celui-ci a jugé «dangereux» la progression, lors des européennes, des partis aux «slogans radicaux prorusses».

Allemagne : Sahra Wagenknecht quitte Die Linke et lance sa propre formation politique

«Nous refusons d’écouter un orateur en tenue de camouflage»: dans un communiqué, l’AfD a expliqué son boycott du discours de Volodymyr Zelensky, ce 11 juin, au Bundestag. Seuls quatre des 77 députés du parti de droite radicale avaient pris place sur les bancs de l’hémicycle. «L’Ukraine n’a pas besoin d’un président de guerre, mais d’un président de paix», poursuit l’AfD.

Même son de cloche du côté des dix députés du BSW, parti de gauche radical créé en début d’année par Sahra Wagenknecht, à la suite d’une scission avec Die Linke, sur une ligne souverainiste et pacifiste. Une responsable du parti a déclaré à l’AFP vouloir envoyer «un signe de solidarité avec tous ces Ukrainiens qui veulent un cessez-le-feu immédiat et une solution négociée».

Ces deux formations politiques allemandes ont remporté un succès lors des élections européennes, l’AfD se plaçant avec 15,9% des suffrages à la deuxième place derrière les conservateurs de la CDU/CSU (30%), et devant le parti social-démocrate (SPD) d’Olaf Scholz (14%). Pour son tout premier scrutin européen, le BSW est arrivé en cinquième position avec 6,2% des suffrages.

Le chef de l’Agence pour la reconstruction de l’Ukraine claque la porte

Une percée qu’a critiquée Volodymyr Zelensky! «C’est dangereux – pas pour l’Ukraine, car nous sommes déjà dans la situation la plus dangereuse, nous sommes en guerre – mais les slogans radicaux prorusses sont dangereux pour vos pays», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse aux côtés du chancelier allemand. Le président ukrainien en a profité pour, une nouvelle fois, appeler ses alliés à accroître leur aide militaire en matière de défense aérienne, indiquant que la production électrique de l’Ukraine avait été divisée par deux depuis l’hiver en raison des frappes russes.

Volodymyr Zelensky est en visite à Berlin, à l’occasion d’une conférence de deux jours sur la reconstruction de l’Ukraine. Conférence perturbée par la démission de son président, également responsable de l’Agence pour la reconstruction de l’Ukraine, Mustafa Nayyem. Dans une lettre publiée le 10 juin sur Facebook, celui-ci a accusé le gouvernement ukrainien de saper son travail.

Zelensky accuse Pékin d’être devenu «un outil entre les mains de Poutine»

Source

Добавить комментарий

Ваш адрес email не будет опубликован. Обязательные поля помечены *

восемь − один =

Кнопка «Наверх»